Historique de la Fondation Léon Perrin

Origine de la fondation Léon Perrin (1960)

Les racines de la Fondation Léon Perrin au château de Môtiers remontent à 1960 lorsque est passé une convention entre Léon Perrin et le gouvernement neuchâtelois aux termes de laquelle le sculpteur faisait don à l'Etat d'une centaine de ses oeuvres destinées à être conservées au château de Môtiers. Comme le château était en pleine restauration, il ne fut pas alors possible de montrer les oeuvres de l'artiste données à l'Etat.

La Fondation du château de Môtiers (1973)

Erigé par le comte de Neuchâtel entre 1311 et 1344, le château de Môtiers était devenu propriété de l'Etat de Neuchâtel en 1957. Il fut alors restauré et le 3 juillet 1973 fut créée la fondation du château de Môtiers. Cette fondation, à but culturel et touristique, offrait dans son château un restaurant, une galerie d'art, une salle de conférence et un musée dans lequel il était prévu de conserver les oeuvres de Léon Perrin.

La Fondation Léon Perrin (1976)

Le 25 novembre 1976, une deuxième fondation se greffe au château, celle dédiée à Léon Perrin. La convention de 1960 se trouvait désormais honorée. L'acte constitutif signé par le conseiller d'Etat C. Grosjean et instrumenté par le notaire J.-C. Landry ne relevait pas seulement du formalisme juridique mais aussi de la volonté de rendre hommage à un sculpteur neuchâtelois et un témoignage de la richesse d'une époque artistique neuchâteloise.

La Fondation Léon Perrin (depuis 1976)

De 1976 à 1993, les oeuvres du sculpteur furent exposées de façon permanente au château. En 1993, la Fondation Léon Perrin décida de remplacer l'exposition permanente par des expositions temporaires axées sur deux pôles: "Léon Perrin invite ?" et "Léon Perrin et ?". Il s'agissait d'une part d'exposer des artistes ayant eu un contact plus ou moins étroit avec Léon Perrin et l'Ecole d'Art de La Chaux-de-Fonds, d'autre part d'exposer des oeuvres de Léon Perrin. C'est ainsi qu'eurent lieu les expositions "Léon Perrin invite André Ramseyer" en 1993, "Léon Perrin et la figure" en 1994 , "Léon Perrin invite Marcel Mathys" en 1996, "Léon Perrin et les bustes" en 1997 et "Léon Perrin invite Fred Perrin" en 1998 et "Léon Perrin et le nu" en 1999.



[ Page d'accueil ]